Jeu TV 100% interactif, un succès annoncé !

Pour la première fois en France, M6 a proposé à ses téléspectateurs le dispositif « Second Ecran » ou « TV Enrichie ». L’objectif est de lui permettre de jouer avec les candidats en temps réel depuis son canapé.

Lancé aux États-Unis il y a quelques mois, le second écran connaît outre-Atlantique un succès extraordinaire. Les chaînes ont trouvé grâce à ce dispositif le moyen de faire participer les téléspectateurs depuis leurs tablettes numériques via des applications spécifiques. L’usage peut se décliner à plusieurs programmes comme le sport, où l’on peut voir les statistiques du match sur la tablette en même temps que le match à la télévision ou encore aux jeux télévisés. Dans ce dernier cas, confortablement installé dans son canapé, on devient participant du programme. En temps réel, en même temps que les candidats sur le plateau, on peut répondre aux questions posées par le présentateur. Outre le plaisir de jouer et de participer au programme, le téléspectateur devient « téléacteur », créant chez lui un intérêt plus grand et une fidélité plus forte.

En France, c’est M6 qui a lancé en premier ce concept avec son programme « Qu’est-ce que je sais vraiment ? ». Si l’émission a connu un bon lancement avec 3 millions de téléspectateurs, les serveurs qui gèrent l’application ont carrément saturé ! Succès inattendu, plus de 500 000 personnes se sont connectées pour jouer depuis leurs tablettes, affluence que n’ont pas supporté les machines. Lionel Abbo, directeur du développement et du digital chez Shine France, producteur du jeu, s’en est expliqué : « Ce qui s’est passé hier, c’est tout simple, c’est qu’on a été victime de notre succès sur le second écran. On a vécu un record de France et d’Europe de personnes qui ont utilisé notre application simultanément. On a eu près de 500.000 personnes qui se sont connectées pour jouer sur l’application « 6play ». C’est du jamais vu en terme d’audience second écran en France et en Europe. Et c’est ça qui a créé des bugs pour certaines personnes mais la plupart des gens ont quand même pu jouer correctement à l’application tout au long de la soirée ». Le producteur de la chaine poursuit : »on voit bien que c’est un vrai désir des téléspectateurs de participer au jeu via l’application. Ce qu’il nous reste à faire, c’est de faire en sorte que l’ensemble des téléspectateurs puisse jouer correctement et le bug sera bien évidemment corrigé pour que la semaine prochaine tout le monde puisse participer en regardant l’émission sur la chaine TV. ».

Les autres possibilités du second écran
Pour les dirigeants de la chaine, le second écran est aussi « une arme anti régulation ». Sur ce support, la chaine peut s’affranchir des contraintes du petit écran, surtout en ce qui concerne la publicité. Aucune règle ne limite encore ce support et la chaine prévoit d’y intégrer des offres promotionnelles, du placement de produit, souhaitant même aller jusqu’à un achat directement en ligne. Face à une crise publicitaire sans précédent, toutes les nouveautés sont bonnes à prendre, surtout lorsqu’elles sont innovantes et interactives. Plusieurs marques ont déjà été séduites par ce support.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *